Aujourd’hui, le réchauffement climatique devient un problème majeur de l’humanité. Ce sont les hommes eux-mêmes, qui contribuent à la destruction de l’environnement. La principale raison de sa dégradation est l’utilisation en excès des carburants issus du pétrole par des voitures, qui produit tant de gaz carbonique et abîme la couche d’ozone. Alors, les scientifiques ont judicieusement focalisé leurs recherches sur l’énergie verte pouvant alimenter une voiture sans émission de gaz polluant. Ainsi, ces chercheurs constataient que l’énergie électrique peut substituer les carburants. En ce jour, les voitures électriques connaissent un grand bond en avant. Cependant, pour rouler sur la route, les véhicules électriques nécessitent un chargement de batterie. Mais qu’est-ce qui fait que les bornes de recharges sont confortables pour les clients ? Revoir le principe de fonctionnement d’une voiture électrique afin d’en déduire le confort apporté par les bornes de recharge s’avère primordial.

 

 

Comment est constituée une voiture électrique ?

En parlant de l’aspect extérieur, une voiture électrique apparait comme tous les véhicules existants dans le passé.  Contrairement aux voitures thermiques qui marche avec de l’hydrocarbure, elle marche avec du courant électrique, comme son nom l’indique. Sous le capot, elle ne possède donc pas de moteur à combustion interne.  À la place, ce type de voiture utilise un ou plusieurs moteurs électriques dont la puissance totale peut aller de 15 à plus de 400 kW, proportionnel à la taille du véhicule, l’usage et la puissance attendue. Ensuite, au lieu d’un réservoir de carburant, la voiture nécessite un générateur électrochimique qui emmagasine l’énergie et la restitue sous forme de courant notamment un accumulateur ou une pile à combustible.  Ces derniers sont rechargés par câbles depuis une source d’électricité extérieure par récupération d’énergie en cours de roulement grâce au freinage régénératif. En effet, le moteur n’actionne pas les roues au cours de ce type de freinage, mais fait tourner un dispositif d’alternateur qui génère à son tour un courant électrique pour alimenter l’accumulateur. Enfin, l’une des contraintes de cette voiture est l’autonomie de la batterie. Le rapport entre la route parcourue et le temps de charges de la batterie est insatisfaisant. Cependant, des bornes de recharges qui alimentent la batterie avec une vitesse incroyable existent. Veuillez consulter la page mobilygreen.fr pour plus d’infos.

Quels sont les avantages d’un véhicule rechargeable ?

Il permet des déplacements assez rapides, stables et écologiques. D’abord, à la différence des moteurs à combustion interne qui provoque un bruit intense à cause du mouvement de va-et-vient du piston, le moteur électrique génère peu de bruit. D’ailleurs, les passagers à bord du véhicule ne se rendent même pas compte que le moteur est en marche.  Ensuite, le moteur électrique devient un générateur au moment des ralentissements, favorisant la récupération d’une partie de la force d’inertie du véhicule sous forme d’énergie cinétique. De plus, en Europe, les voitures électriques émettent en moyenne près de trois fois moins de gaz carbonique que les voitures à combustion interne (diesel ou essence). Pour des voitures de même âge en 2020, le véhicule électrique émet 90g/km de CO2 tandis que le diesel dégage 253g/km et l’essence 233g/km. Ce sont des statistiques européennes, mais en France, la valeur se trouve encore plus satisfaisante : 55 g/km de CO2 pour un véhicule électrique. Ainsi, il contribue à la préservation de l’environnement en dégageant le moins de gaz polluant possible. Pour finir, de nombreuses études a conclu que le taux de satisfaction des consommateurs de véhicules électriques est plus élevé comparé à ceux qui utilisent les voitures thermiques. Les voitures électriques sont tellement innovatrices et n’en manquent pas d’avantages.

 

Les équipements nécessaires lors du chargement

Le possesseur du véhicule électrique doit se procurer de quelques équipements.  En premier lieu : le chargeur. Il est une sorte de boitier intégré à la voiture et composé d’un transformateur, d’un redresseur et de quelque composant électrique. Il sert à convertir le courant alternatif d’une borne de recharge (en monophasé : 230V et en triphasé 400V) en courant continu. Des capteurs captent l’information sur l’état de charge et la transmettent au tableau de bord de la voiture. En second lieu : le câble de recharge. Le câble est indépendant du véhicule et de la borne de recharge. Il est équipé à ses 2 extrémités de deux prises :  type 1 ou 2 du côté véhicule et type 3 du côté de la station en France et d’autres pays de l’Union européenne. Cependant, ces données se diversifient selon les constructeurs. Et en dernier lieu : les prises sur le véhicule. Deux types de prises se trouvent sur les voitures récentes. Ils varient suivant la puissance désirée et la recharge à faire. D’une part, les prise type 1 ou 2 sont dédiés au courant des bornes (en monophasé : 127V, 230V ou en triphasé : 400V). D’autre part, le CHAdeMO est destiné à la recharge rapide. À forte capacité (en continu : 125A/500V ou en alternatif triphasé 63A/400V), il permet à la voiture d’atteindre 80% de batterie juste en 15 minutes. L’équipement nécessaire se résume donc à ces 3 éléments.

 

Quels sont les différents modes de recharge d’une voiture électrique ?

La recharge d’un véhicule électrique présente quatre modes différents. La mode 1 : avec une prise fixe non réservée, le véhicule se branche au réseau principal de distribution de courant alternatif (AC) par le biais de socles de prise de courant normalisés avec une intensité standard de 10 A. Un conducteur de terre d’alimentation et de protection se présente du côté de l’alimentation (monophasés ou triphasés). La mode 2 : avec une prise non dédiée accompagnée d’un dispositif de protection incorporé au câble, le véhicule se branche au réseau principal de distribution AC par le biais de socles et de prise de courant normalisés avec conducteurs de terre d’alimentation et de protection. Entre le véhicule électrique et le coffret de contrôle se trouve une fonction pilote de contrôle incorporée au câble. La mode 3 : avec une prise fixe sur un circuit dédié, le véhicule électrique se branche directement au réseau principal de distribution AC accompagné d’une fiche spécifique. Dans l’installation se trouve en permanence une fonction de contrôle et de protection. Et enfin la mode 4 : à l’aide d’une connexion CC, le véhicule se branche indirectement au réseau principal de distribution AC par le biais d’un chargeur externe. Une fonction de contrôle, de protection et le câble de recharge du véhicule installé en permanence dans l’installation. Ces quatre modes ne sont que des bases, mais plusieurs variétés pourraient se présenter.

 

En quoi les bornes de recharges sont-elles plus pratiques ?

Un utilisateur de véhicule électrique possède deux choix : recharger sa voiture sur une prise domestique ou l’alimenter à des bornes de recharge. Les deux sont capables de charger une voiture électrique, mais ce qui les différencie, c’est le temps consacré aux recharges. Tout d’abord, la durée nécessaire au rechargement optimal de l’accumulateur d’une voiture dépend de la puissance électrique injectée dedans. Dans le contexte d’un branchement sur une prise du réseau de distribution standard d’un domicile (mode 2), l’intensité du chargement se limite à 10 A. Un temps de charges plus long de l’ordre de 10 à 12 heures s’implique. Par contre, à des bornes de recharges, le branchement se fait à partir d’un circuit électrique dédié (mode 3) et permet un rechargement en une heure (triphasé, 63A) et 8 heures (monophasé, 16A). Il existe même des bornes de recharges utilisant la mode 4, délivrant 500V/125A en courant continu et autorisant un chargement de 80% de la capacité d’une batterie en seulement 15 minutes. Ensuite, les entreprises, travaillant dans le secteur, avoisinent ses consommateurs et construisent de plus en plus de bornes de recharges pour être facilement accessible à tout utilisateur de véhicule électrique. Les bornes de recharges sont donc plus pratiques pour les utilisateurs de voitures électriques à cause de la vitesse de chargement élevé et son accessibilité.