Difficile de ne pas succomber à la panique lorsque vous remarquez que votre voiture ne se trouve plus à l’endroit où vous l’avez garée. Quand vous êtes confronté à cette situation, le premier réflexe en tête est que des malfaiteurs se sont pris à votre bien. Or, il est bel et bien possible qu’elle ait été mise en fourrière. Dans ce contexte, comment savoir dans quelle fourrière se trouve votre véhicule ?

Approcher les autorités compétentes

En France comme dans tout autre pays, les autorités compétentes sont réparties sur tout le territoire. En général, vous pouvez en trouver dans chaque ville. Les grandes villes, comme Marseille et Aix-en-Provence, peuvent abriter une dizaine de fourrières et il est vrai que cette pluralité ne facilite guère la tâche. Ainsi, vous ne pouvez savoir au préalable dans quelle fourrière les entités publiques ont placé votre véhicule. Différentes entités sont habilitées à vous infliger cette sanction comme la Préfecture de Police, les gendarmes, les agents de Police municipale et nationale et les officiers de la Police judiciaire. Ces informations et bien d’autres sont vérifiables sur le site vehicule-en-fourriere.fr.

Si vous voulez savoir où se trouve votre voiture, le plus simple serait de vous rendre à la Préfecture de police ou au commissariat de police. Dans ce cas, adressez-vous à l’entité la plus proche du lieu où vous avez garé votre véhicule. Une fois sur place, il convient de communiquer le numéro d immatriculation de ce dernier et le responsable vous indiquera la fourrière concernée. De plus, vous n’avez aucun souci à vous faire quant à la véracité des informations, car ces autorités compétentes priorisent la mise à jour instantanée de leurs bases de données. Dans le cas où vous ne pourriez vous y rendre, il est toujours faisable de les appeler directement. En tapant le code de votre ville sur internet, vous obtiendrez leurs coordonnées téléphoniques. À défaut, l’annuaire constitue également une autre alternative.

Une plateforme dédiée

Généralement, les préfectures de police disposent d’un outil sur le web qui permet de contacter une fourrière au plus vite. Les automobilistes français ont été les premiers à bénéficier de ce nouveau système. Ces entités collaborent dans le but de satisfaire au mieux les conducteurs. Si vous voulez dénicher une fourrière à Aix en Provence par exemple, vous n’avez qu’à taper le numéro d’immatriculation de votre voiture et les moteurs de recherche de la police de la ville se chargeront du reste. Ce système innovant témoigne d’une praticité extrême, car vous aurez le contact téléphonique de la fourrière correspondante. De plus, le site demeure accessible, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez.

À part le site officiel des Préfectures de police, il existe d’autres plateformes destinées à localiser un véhicule en fourrière. Leur tâche ne se résume pas à vous lister celles existant dans votre ville, mais la plateforme précise bien l’établissement en question. En outre, elle peut également vous fournir d’autres informations utiles comme l’adresse ou l’horaire d’ouverture de l’établissement.

L’application mobile de dernière génération

Pour simplifier la vie des automobilistes, la police a mis en place une application mobile qui porte le nom de Pref Police. Cette dernière résulte d’un partenariat entre la Préfecture de police et plusieurs développeurs. La Pref Police vous renseigne non seulement sur le lieu de mise en fourrière de la voiture, mais également sur toutes les démarches à suivre pour procéder à sa récupération. À noter que la marque, le modèle et les autres caractéristiques techniques de la voiture demeurent des informations insuffisantes. En effet, il vous faudra fournir le numéro d immatriculation, voilà pourquoi il est judicieux de le garder en mémoire.

Comment procéder à la récupération de sa voiture en fourrière ?

Avant d’entamer le mode de récupération du véhicule, il est important de souligner les cas possibles de mise en fourrière. Tout d’abord, vous pouvez être puni en cas de dépassement de la vitesse maximale autorisée ou s’il y a entrave à la circulation. Puis, un stationnement gênant, abusif ou dangereux est également condamnable. Enfin, la sanction s’applique aussi en cas de circulation dans tout espace naturel, d’absence aux contrôles techniques, d’infraction à la protection des sites et des paysages classés et d’inexécution des réparations prescrites.

Après vous être assuré que l’enlèvement de votre voiture est dû à la fourrière, vous devrez établir un dossier composé de votre permis de conduire, votre carte d’identité, la carte grise de l’automobile ainsi que l’attestation d’assurance pour la récupérer. Muni de ces pièces, dirigez-vous vers la préfecture de police ou la police nationale la plus proche de votre domicile. À part la présentation des pièces d’identité, vous serez contraint à payer les frais d’opération en préambule, les frais d’immobilisation matérielle, les frais de garde à la fourrière et les frais d’enlèvement. À cela s’ajoutent les frais d’expertise dans le cas où vous auriez pris plus de 48 heures pour récupérer votre bien. Pour finir, si ce délai excède les 45 jours, votre véhicule sera détruit ou vendu par les services des domaines.