Comme son nom l’indique, le crédit auto est un emprunt fourni par des organismes qualifiés pour financer un véhicule automobile. En d’autres termes, grâce à cette somme d’argent accordée par les concessionnaires, les plateformes ou les établissements bancaires, vous pouvez vous offrir une voiture qu’elle soit neuve ou d’occasion. Découvrez, dans cet article, quelques informations utiles à propos de ce crédit et des démarches à suivre pour l’obtenir.

Les différentes formules d’emprunt

Voici les crédits automobiles que vous pouvez solliciter :

  • Le crédit à la consommation affectée : Ce crédit implique la signature d’un contrat exigeant une justification précise de la manière avec laquelle le capital sera dépensé. Voilà pourquoi il est accordé facilement en comparaison avec les autres formules d’emprunt. Le taux d’intérêt est également moins élevé que pour un crédit de consommation. L’emprunt peut être annulé en cas de problème.
  • Le crédit personnel : Ce prêt se caractérise par la souplesse avec laquelle vous pouvez le dépenser. Les fonds peuvent être utilisés pour boucler des fins de mois compliquées ou pour financer des travaux de rénovation. Cependant, vous devez procéder au remboursement même si l’achat n’a pas été finalisé.
  • Le crédit à taux zéro : Il est accordé par les concessionnaires aux personnes souhaitant acheter un véhicule et bénéficier de facilités de paiement. Les mensualités permettent de couvrir aussi bien le prix de la voiture que les frais de dossier et d’assurance avec un taux d’intérêt nul. Cependant, vous devez vous contenter du véhicule de la marque adéquate.
  • Le leasing avec location : Ce crédit auto s’apparente à un loyer que vous payez au concessionnaire ou au constructeur. Le véhicule ne vous revient légalement qu’à la fin du contrat correspondant au paiement de la dernière mensualité.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur maif.fr.

Obtenir un crédit automobile facilement

Avec un prêt auto obtenu en guise de crédit à la consommation, vous avez la possibilité d’obtenir jusqu’à 75 000 euros. Cet emprunt peut vous être accordé par une banque ou par un concessionnaire automobile. Le remboursement doit être effectué sur une durée maximale de 7 ans, ce qui correspond à 84 mois. L’emprunteur fournit un certain nombre de documents constitutifs de son dossier de crédit. L’établissement bancaire décidera alors s’il répond aux exigences requises pour l’emprunt en termes de situation financière et personnelle. Il convient alors de s’interroger sur ses chances d’obtenir ce crédit. Sachez que plus votre capacité d remboursement est assurée, plus les banques vous feront confiance. Pour cela, vous devez justifier d’une bonne situation financière avec notamment un poste en CDI ou une pension de retraite. Par ailleurs, il va falloir présenter des relevés de comptes en règle et montrer que vous avez un taux d’endettement suffisant. Une fois que la banque aurait examiné votre situation, elle décidera de vous accorder le prêt ou de vous le refuser.

A savoir : On peut choisir, pour financer un véhicule, un prêt personnel ou affecté sachant que le premier ne nécessite pas la présentation de justificatifs en rapport avec le véhicule choisi.

Le délai d’attente

Pour obtenir un prêt de consommation, vous allez devoir patienter 24 heures avant de recevoir un avis initial de faisabilité. De cette manière, vous serez rapidement fixé pour savoir si vous pouvez envisager cette alternative de financement ou malheureusement y renoncer. DE plus, cette démarche sera l’occasion pour vous de connaitre les conditions établies par les banques pour accorder ce financement. Le dossier sera, en revanche, validé au bout de quelques jours et l’offre de contrat de crédit accordée à ce moment-là. Attention à ne pas oublier le délai de réflexion de 14 jours vous permettant de vous rétracter si nécessaire sans risquer de répercussions juridiques ! Au-delà de ces 2 semaines, les fonds seront débloqués et fournis au concessionnaire si vous avez sollicité un crédit affecté. Pour un prêt personnel à la consommation, l’argent est placé sur le compte bancaire de l’emprunteur.