Chevrolet Captiva

Le Captiva a conquis le public grâce à sa ligne, et sur le nouveau modèle, elle est simplement encore plus réussie. Certaines modifications ont un impact visuel immédiat quand on voit l’avant du nouveau Captiva : le capot remodelé reçoit des galbes nettement plus marqués, la calandre est plus imposante avec sa double ouverture, portant fièrement le logo Chevrolet en son centre, les phares sont prismatiques et des répétiteurs de clignotants sont intégrés dans les rétroviseurs extérieurs.

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Suivant le mouvement des ailes avant, les ouïes d’aération latérales adoptent dorénavant une forme plus anguleuse pour souligner le caractère sportif du nouveau Captiva. Mais la ligne qui court du montant de pare-brise jusqu’à l’arrière a été conservée pour garder le beau profil du Captiva, caractérisé par une ligne d’épaulement subtilement ascendante. Tous ces changements du design contribuent à conférer au Captiva une personnalité plus forte et plus sportive, mais ils lui permettent aussi d’être immédiatement perçu comme un membre de la nouvelle gamme Chevrolet.

Les passages de roues plus marqués et plus musculeux pourront accueillir des tailles de jantes allant de 17 à 19 pouces.

C’est sous le nouveau capot du Captiva que sont intervenues les évolutions qui ont la portée la plus importante. Pas moins de quatre nouveaux moteurs sont disponibles, associés à de nouvelles boîtes six vitesses, manuelle ou automatique. Ils donnent au Captiva souplesse, nervosité et sobriété et font du nouveau Captiva l’un des SUV compacts les plus puissants du marché européen.

La nouvelle gamme de motorisations, composée d’un moteur essence 3,0 litres, et deux déclinaisons du turbodiesel de 2,2 litres, intègre de nombreux raffinements techniques destinés à offrir un équilibre optimal entre puissance et sobriété.

Doté du nouveau moteur essence V6 3 litres de 258 ch avec injection directe et calage de soupapes variable, fort d’un couple de 288 Nm – moteur dont l’arrivée est prévue pour le second semestre 2011 – le Captiva devient l’un des SUV compacts les plus puissants du marché. Sa puissance est impressionnante, avec une vitesse de 198 km/h et un temps d’accélération de 8,6 secondes pour le 0 à 100 km/h. Sa consommation en cycle mixte est de 10,7 l/100 km.

Beaucoup de clients s’orienteront sur un diesel, et pourront profiter des dernières avancées techniques dans le domaine de la technologie et du rendement. Le nouveau bloc 2,2 litres sera disponible en deux puissances, 163 ou 184 ch. Ce moteur de dernière génération est un quatre cylindres suralimenté à double arbre à cames en tête (2ACT) disposant d’un système d’injection common rail haute pression et d’un turbo à géométrie variable (TGV) avec échangeur d’air.

L’abaissement du taux de compression, par rapport aux générations de diesels précédents, a permis au nouveau Captiva de délivrer une puissance plus élevée tout en réduisant les émissions. Les niveaux d’émission de CO2 des moteurs sont en dessous des seuils de taxation importante du CO2, ce qui se traduit par des économies potentielles pour le client.

Les chiffres de performances du nouveau Captiva équipé du moteur 163 ch donnent un temps de 9,9 secondes pour le 0 à 100 km/h et une vitesse maxi de 189 km/h. Avec la version 184 ch, le 0 à 100 km/h est accompli en 9,4 secondes et la vitesse maxi est de 200 km/h. La consommation pour les deux versions en cycle mixte est proche, avec 6,4 l/100 km pour le 163 ch 2WD contre 6,6 l/100 km pour le 184 ch 4WD. Les émissions sont également semblables, 170 g/km pour le 163 ch et 174 g/km pour le 184 ch.

Les nouveaux groupe motopropulseurs du Captiva se distinguent aussi par l’arrivée d’une nouvelle boîte automatique six vitesses. La nouvelle boîte automatique peut être utilisée en mode complètement automatique, ou si le conducteur le préfère, en manuel grâce au système Driver Shift Control (DSC).

La nouvelle boîte automatique comprend une grande plage de démultiplications des rapports, pour optimiser le compromis entre performances et sobriété. Ainsi, si le premier rapport est « court », pour favoriser les démarrages, la sixième vitesse est « longue » pour abaisser le régime moteur à grande vitesse, ainsi que la consommation et les bruits.

Il est également possible d’avoir une boîte manuelle six vitesses sur les deux turbodiesels 2,2 litres.







Publié le 4 avril 2011 dans Fonds d'écran, Fonds d'écran Chevrolet, Vidéo, Vidéo Chevrolet,

Ajouter un commentaire